Demain nous appartient

« Demain Nous Appartient » en avance du 2 juillet 2024 : Mélody est arrêtée et déférée devant le juge, et Violette fait une déclaration à Jordan (Résumé complet de l’épisode 1719)

« Demain Nous Appartient » en avance avec le résumé détaillé et complet de l’épisode 1719 du mardi 2 juillet 2024 – Dans cet épisode inédit qui sera diffusé mardi prochain à 19.10 sur TF1, Mélody est arrêtée et déferrée devant le juge.

Demain nous appartient en avance du 2 juillet 2024 News Actual

Demain Nous Appartient : Résumé de l’épisode du 2 juillet 2024

Marianne se mêle des affaires de cœur de Diego

En début de matinée, Diego repasse du linge, car il commençait à s’accumuler. Marianne, surprise, ne peut s’empêcher de le taquiner. Puis, elle l’encourage à profiter pleinement des vacances. Subtilement, elle lui pose des questions sur ses amis. C’est ainsi que Marianne découvre que Diego entretient une relation compliquée avec Maud Meffre, la petite fille du procureur.

Quelques minutes, elle se rend au Spoon et croise Sébastien Perraud. Après avoir pris des nouvelles d’Igor Belinski, elle questionne Sébastien sur Maud et lui demande ce qu’elle va faire comme étude. Sébastien répond que sa petite fille va faire du droit comme lui et Raphaëlle. Il ne cache pas à quel point il est fier d’elle. Marianne invite ensuite Sébastien à venir prendre l’apéritif chez Chloé le lendemain soir et lui demande d’emmener Maud. Le père de Raphaëlle accepte.  Sébastien retrouve par la suite Maud et lui transmet l’invitation de Marianne. La jeune fille est surprise qu’elle n’ait pas invité toute la famille. Mais quand elle apprend que Diego sera présent, elle accepte d’aller chez les Delcourt.

Lilou prend Violette au mot

À la paillote, Violette déguste une glace avant le déjeuner. Elle confie à Charles que Jordan lui manque et qu’elle compense en mangeant du sucre.  Lilou a entendu une partie de leur conversation. Plus tard, elle croise Lizzie et Jordan et indique à ce dernier qu’il a manqué Violette. Elle ajoute qu’elle l’a entendu dire à son frère qu’elle était en manque. Lilou a l’impression que le sevrage de Violette ne se passe pas très bien. Inquiet, Jordan se rend plus tard chez Violette et lui dit qu’il sait qu’elle est encore en manque. Puis, il lui apporte son soutien. Violette confie à Jordan que Lilou a mal interprété ses propos. Elle précise ensuite qu’elle était en manque, mais de lui, car ils ne se croisent plus depuis la fin des cours.  Jordan est mal à l’aise.

- Advertisement -

De retour chez lui, Jordan raconte à Lizzie sa discussion avec Violette. Il lui confie ensuite qu’il a été pris au dépourvu par sa déclaration et qu’il ne savait pas comment réagir. Lizzie souligne qu’il aurait pu l’embrasser. Jordan se défend en expliquant qu’il préfère attendre qu’elle se sente mieux. Mais Lizzie pense que son frère a surtout peur de retomber amoureux et l’encourage à agir, car Violette ne va pas l’attendre indéfiniment.

Mélody part en prison

En début de matinée, Mélody aperçoit la pierre de sa bague posée sur le plan de travail. Georges explique à sa compagne qu’elle ne peut pas la récupérer parce qu’il doit la remettre dans les scellés. Ensuite, il précise qu’elle a été retrouvée dans le garage de John Kovac. Georges ajoute qu’il ignorait qu’ils se connaissaient. Mélody répond qu’ils ne se connaissaient pas vraiment et que John était simplement son garagiste. D’ailleurs, elle pense avoir perdu sa pierre lorsqu’elle est allée faire réparer la voiture il y a deux ou trois semaines. Ensuite, Mélody part donner un cours de sport à Mona. Une fois Mélody partie, Georges prend le verre dans lequel elle venait de boire et le met dans un sachet de congélation.

Au commissariat, Georges confie à Martin que Mélody lui a menti droit dans les yeux concernant sa relation avec John. Martin est dubitatif et souligne que les échanges retrouvés entre Mélody et John n’étaient pas non plus très équivoques. Quant à la pierre retrouvée dans le garage, il ne serait pas impossible selon lui que John n’ait pas passé le balai depuis longtemps. Puis, il indique à Georges qu’il ne dispose pas d’élément concret pour interroger Mélody. Alors, Georges sort le verre qu’à utiliser Mélody ce matin et suggère de comparer ses empreintes avec celles retrouvées dans le garage de John. Martin lui conseille de se retirer de l’enquête quelque temps, mais Georges refuse, il veut aller au bout.  Martin craint que toute cette affaire lui rappelle Vanessa si Mélody est impliquée dans le double homicide, mais Georges le rassure en lui disant qu’il s’est endurci. De plus, il a besoin de connaître la vérité. Martin se montre compréhensif.

Pendant ce temps, Bastien est chez Audrey. Celle-ci l’informe que son père avait une assurance obsèques. Elle les a contactés et ils lui ont expliqué toutes les démarches à effectuer. Audrey explique ensuite à Bastien que tout est pris en charge et se propose de s’occuper des formalités administratives. Cependant, il est nécessaire de se rendre aux Pompes Funèbres pour choisir le cercueil. Bastien préfère lui laisser cette tâche. Audrey précise qu’elle a parlé à Benjamin au téléphone et que même à distance, il l’épaule. Bastien confie alors à Audrey qu’il ne comprend pas pourquoi son père a été agressé alors qu’il était quelqu’un de gentil et prêt à rendre service à tout le monde. À ses yeux, il ne méritait pas une fin aussi tragique. Puis Bastien fond en larmes. Audrey le réconforte.

Au commissariat, Damien confirme à Georges que les empreintes de Mélody correspondent à celles retrouvées dans le garage de John Kovac ainsi qu’à son domicile. Il précise ensuite que ses empreintes ont également été retrouvées sur la manche du blouson que Kovac portait quand il a été tué. Georges est consterné.

Pendant que Mélody donne une séance de sport à Mona, Sara vient la chercher pour l’interroger. Au commissariat, Sara questionne Mélody sur sa relation avec John Kovac. Mélody affirme qu’il était simplement son garagiste. Sara l’informe que ses empreintes ont été retrouvées dans le garage de John, chez lui et sur sa veste le jour de sa mort. Ensuite, Sara demande à Mélody pourquoi ils ont retrouvé dans le téléphone de John Kovac des messages qu’elle lui a écrits les jours précédents sa mort. Mélody prétend alors avoir eu une brève relation avec John à son arrivée à Sète. Sara souligne qu’elle voulait le voir le jour de sa mort et lui demande ce qu’elle voulait lui dire. Mélody prétend ne plus s’en souvenir. Sara émet l’hypothèse que Mélody serait allée au garage de John, que ce dernier aurait rejeté ses avances et qu’elle se serait sentie humiliée. Elle pense que Mélody n’aurait pas supporté que John ait une liaison avec une autre femme, qu’elle les aurait tués tous les deux par jalousie, qu’ensuite elle aurait assommé Audrey lorsqu’elle est arrivée et qu’elle a fait une petite mise en scène pour que John Kovac passe pour le meurtrier qui s’est suicidé. Mélody, les larmes aux yeux, reste silencieuse. Derrière la vitre sans tain, Martin et Georges suivent l’interrogatoire. Aux yeux de Georges, tous les éléments accablent Mélody et il pense qu’elle est coupable. De son côté, Sara informe Mélody qu’elle est placée en garde à vue pour les homicides de John Kovac et Clarisse Belinski.

Un peu plus tard, Martin reçoit Igor et Sébastien. Il annonce à Igor qu’ils ont retrouvé la meurtrière de Clarisse, qu’elle va être présentée devant un juge et placée en détention provisoire. Igor culpabilise et pense qu’il aurait pu empêcher ce drame. S’il avait mieux aimé sa femme, elle ne se serait pas intéressée à John Kovac et ne serait pas décédée. Martin souligne que la seule responsable est Mélody et qu’elle devra en payer le prix.

Georges, de son côté, va voir Mélody dans sa cellule de garde à vue. Il l’informe qu’elle va être déférée devant le juge. Puis, il ajoute : «  Je ne sais pas ce qui me choque le plus. Que tu aies tué deux personnes ou que tu t’es fichu de moi en ayant une double vie ». Mélody promet à son compagnon qu’elle n’a pas de double vie. Mais Georges ne la croit pas. Il déplore ensuite de lui avoir fait confiance et d’être tombé amoureux d’elle. Un officier arrive ensuite pour passer les menottes à Mélody. Cette dernière lance un regard désespéré à Georges avant de monter dans le fourgon pénitentiaire.

 

Retrouvez « Demain nous appartient » du lundi au vendredi à 19.10 sur TF1, mais aussi en streaming et en replay sur la plateforme TF1+.

Back to top button
error: Content is protected !!

Adblock Detected

DISABLE ADBLOCK TO VIEW THIS CONTENT!